Dans la foulée de l’appel de la jeune Suédoise Greta Thunberg à faire la grève scolaire face aux urgences climatiques et de l’extinction de la biodiversité, des manifestations ont rassemblé en janvier des dizaines de milliers de jeunes en Allemagne, en Suisse et en Belgique. En France, un collectif d’enseignants lance un appel à soutenir la grève internationale prévue le 15 mars.

affiche_20190315

"Nous appelons tou.te.s nos collègues, du primaire, du secondaire et du supérieur, enseignant.e.s, agent.e.s, personnel administratif… à participer à la grève internationale des étudiant.e.s et des lycéen.ne.s le 15 mars prochain et à reconduire le mouvement jusqu’à obtenir les changements profonds qui s’imposent.

Nous ne voulons plus être les instruments d’une propagande rassurante, qui rend invisible la catastrophe écologique. Nous devons au contraire dire à nos élèves que la situation est gravissime, sur le climat qui s’emballe, la biodiversité qui disparaît, la pollution qui pénètre jusque dans nos cellules, et qu’aucun diplôme ni aucune formation ne les protégera contre cela... Nous devons accompagner nos élèves dans leur mobilisation en cette période cruciale. Si nous voulons limiter l’impact des catastrophes à venir, il nous faut agir."
Signer l'appel.

Le site: enseignantspourlaplanete.com/

Cette initiative a depuis reçu de nombreux soutiens: Nous, les scientifiques, allons aussi faire la grève le 15 mars

Youth for Climate (France)