Le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 23 janvier 2018

Un lycée sans sciences de la vie et de la Terre ?

Si j'ai déjà publié plusieurs billets très défiants envers la politique de l'actuel ministre de l'éducation, je prends rarement la parole pour défendre un point de vue disciplinaire.

Le site Didac-TIC n'a pas attendu Jean-Michel Blanquer pour dénoncer le baccalauréat sous sa forme actuelle; l'idée de supprimer les filières (L, ES, S) en lycée général mérite sans doute un large débat, mais me semble intéressante.

On peut cependant craindre, au vu des premières pistes envisagées pour cette réforme, que ces changements soient l'occasion d'un retour en arrière, celle d'une époque où les mathématiques régnaient en maitre absolu sur les disciplines dites scientifiques.

Bien des branches de la biologie et de la géologie sont très récentes; c'est sans doute souvent un plus, mais c'est un gros moins quand on regarde vers le passé. Peut-il exister une science qui se désintéresserai de l'écologie en général, de l'agriculture et du changement climatique en particulier, et qui ignorerait la biologie moléculaire et les techniques de procréation assistées avec toutes les questions éthiques qui leur sont liées?

Une pétition a été lancée qui me semble prendre le problème sous un angle intéressant; la signer que peut que faire avancer le débat dans la bonne direction, et c'est ce que je vous invite à faire.

La pétition sur change.org

Mise à jour du 28 avril 2018
Encore une pétition, cette fois soutenue par l'ensemble des associations d'enseignants scientifiques, c'est ici.

En prétendant supprimer les filières, Jean-Michel Blanquer aggrave la situation actuelle: moins de sciences pour les élèves qui choisiront des dominantes scientifiques (et encore moins pour pour ceux qui choisiront des dominantes littéraires). L'air de rien ce déséquilibre est autant nuisible aux formations littéraires qu'aux formations scientifiques: tous les littéraires qui le peuvent prendront des dominantes scientifiques pour réaliser un parcours plus équilibré (c'est déjà le cas actuellement, mais ce sera pire). Les filières seront toujours là, mais masquées. L'enseignement du lycée s'enfonce de plus en plus dans une conception élitiste et rétrograde.

Baccalauréat 2021 - Un nouveau baccalauréat pour construire le lycée des possibles. le rapport de Pierre Mathiot sur le site de la documentation française.
Une tribune publiée par le journal Libération.
Un lycée sans SVT ? La Une de la science, France Inter.

mercredi 15 février 2017

Le 22 avril marchons pour les sciences


En soutien à l’initiative lancée contre l’obscurantisme de D. Trump aux Etats Unis, et pour remettre les sciences au cœur du débat politique en cette veille d’élections en France, nous marcherons, le 22 Avril, pour les sciences. Nous invitions toutes les citoyennes et citoyens qui se sentent concernés à nous rejoindre ! Retrouvez les informations pour les différentes villes de France ici.

Lire la suite...