baccalauréat black friday Jean-Michel Blanquer climat collège consommation Covid 19 démocratie Didac-TIC E3C école environnement éducation erreur Etats-Unis GAFAM globale green friday grève Internet lecture livre loi lycée marche nucléaire programmes REP science web Yvan Illich

Le baccalauréat une obsession française

Le 7 juillet 2020, une grande chaine de TV française s'intéressait dans son journal (le 20 heures) aux résultats du baccalauréat. Une des journalistes censée être spécialite du sujet mettait en avant un taux de réussite jamais atteint de 91,5%.
20heures20200708
Taux de réussite au baccalauréat depuis 1995

Hors ce graphique présente deux erreurs. La première c'est qu'a été ajouté aux données des années précédentes le résultat de l'année en cours avant l'oral de rattrapage (alors celui des années précédentes est le résultat après). Plus grave si on publie souvent des graphes dont l'un des axes est "tronqué" (c'est à dire ne commence pas à zéro) et ce pour amplifier l'aspect visuel des variations, on a plaqué ici une échelle fantaisiste faisant apparaitre un taux de réussite de... 0% en 1995. Le fait de tronquer un des axes conduit déjà à une image mentale fausse, même si le graphique est mathématiquement exact. Ici l'illustrateur s'est pris à son propre piège, mais, on n'arrête pas le progrès.

Le fait que les notes de l'année 2020 aient été obtenues dans des conditions particulières n'excuse pas la première approximation; quand à la seconde, elle montre qu'aucun des intervenants de ce journal n'a le niveau attendu des élèves... qui passent le baccalauréat.

Voici un graphique tiré d'un site officiel du minitère de l'Education, donnnant le taux de réussite de 1995 à 2013 et cette fois correct, bien que l'axe des ordonnées soit tronqué.
ill_15
Il faut comparer la courbe "total baccaularéat"

Références


Classé dans:  baccalauréat   éducation