baccalauréat black friday Jean-Michel Blanquer climat collège consommation Covid 19 démocratie Didac-TIC E3C école environnement éducation erreur Etats-Unis GAFAM globale green friday grève Internet lecture livre loi lycée marche nucléaire programmes REP science web Yvan Illich
Le terme d'Anthropocène a été proposé pour marquer ce qui s'annonce comme la sixième extinction. L'idée a été portée par le Prix Nobel Paul J. Crutzen, prix Nobel de chimie pour ses travaux sur la formation et la décomposition de l'ozone dans l'atmosphère. Pour certains il s'agit surtout d'une vanité de l'espèce humaine à vouloir mettre son nom partout (Sepkoski, 2021). De ce fait la proposition est fortement discutée, comme d'ailleurs la définition d'une ère quaternaire, conçue à l'origine pour marquer l'apparition de l'Homme, et pour la même raison.

A l'origine, dans les années 1940, le début envisagé pour le Quaternaire coïncidait avec les premiers outils fabriqués par les Hominidés, connus à à l'époque. En 2009, le début du Quaternaire a été vieilli pour le situer à 2,5 millions d'années BP qui correspond à la mise en place des cycles galciaires (et à la formation de la calotte glaciaire du Groenland).

Définir le début de l'Anthropocène (l'ère de l'humain) est encore plus ardu.

L'Anthropocène, pour le meilleur et pour le pire

Les modifications de l'environnement (de son environnement) introduites par l'espèce humaine sont totalement inédites. Aucune autre espèce vivante ne s'est montrée aussi dominatrice et aussi envahissante dans l'histoire de la vie sur Terre, d'où la justification de qualifier d'Anthropocène la période marquée par cette domination (Simon Lewis, 2015).

Bibliographie

Simon Lewis & Mark Andrew Maslin. 2015. Defining the Anthropocene. Nature 519 (7542):171-180. DOI:10.1038/nature14258. ResearcheGate.

David Sepkoski. 2021. L'Anthropocène nous permet de transformer une histoire humaine, basée sur le capitalisme et l'impérialisme, en récit moralisateur sur les erreurs humaines. GoodPlanet mag'.


Classé dans:  climat   environnement   science