baccalauréat black friday Jean-Michel Blanquer climat collège consommation Covid 19 démocratie Didac-TIC E3C école environnement éducation erreur Etats-Unis GAFAM globale green friday grève Internet lecture loi lycée marche nucléaire programmes REP science web Yvan Illich
attention_coronavirus
Face à un appel à la grève des syndicats d'enseignants pour le 10 novembre et à une montée de mobilisations lycéennes aussi rapide que le développement de la pandémie, Jean-Michel Blanquer a été contraint de reculer.

La seconde mort des E3C

La première vague de l'épidémie de Covid-19 avait déjà eu raison du "faux" contrôle continu mis en place par Jean-Michel Blanquer sous le nom d'E3C en 2019-2020. La seconde vague a eu raison de l'édition 2020-2021. Ces épreuves sont remplacées par les moyennes des bulletins scolaires. L'épreuve terminale de spécialité est elle maintenue1 (du 15 au 16 mars) et sera prise en compte par Parcoursup, mais deux sujets au choix ou des exercices au choix seront proposés pour tenir compte des changements introduits par le protocole sanitaire dans les conditions d'enseignement.

Nouvelle modification du protocole sanitaire des lycées

Le protocole sanitaire du 2 novembre était carrément inaplicable en lycée et était inappliqué, en particulier pour des mesures comme: la limitation du brassage des élèves, l'aération et la désinfection plus fréquentes des locaux, la distanciation physique, de ce fait, le ministre à fini par convenir que la présence simultanée de tous les élèves dans les locaux n'était pas possible. Les établissements ont le choix entre l'accueil en demi-groupes; l'accueil par niveau sur au minimum 50% du temps scolaire. L'accueil en présentiel est complété par un travail à distance.

Un point positif est que les enseignants ont eu droit à l'information avant les médias. Les syndicats prennent ces adaptations comme un premier pas et considèrent qu'il faut aller plus loin (en particulier dans les collèges). En attendant, on a à nouveau l'impression que Jean-Michel Blanquer est complètement dépassé par une situation qu'il a considéré avec déni. C'est une improvisation permanente pour échapper au virus.

(1) Du moins Jean-Michel Blanquer veut la maintenir. Certains veulent la repousser en fin d'année, en même temps que les autres épreuves terminales.

Encore un effort, monsieur Blanquer (paragraphe ajouté le 23 novembre)

Dans une pétition commune, 13 associations disciplinaires d'enseigants (dont l'association des professeurs de Biologie et géologie), 3 syndicats (Cgt, Snalc, Snes) et 3 organisations lycéennes (Unl, Mnl, Fidl) lancent une pétition commune et appellent «au report à juin des épreuves de spécialité, à la suppression du Grand oral, à un aménagement de toutes les épreuves du baccalauréat  et à une limitation des contenus des programmes attendus pour les épreuves».

Pour signer la pétition, c'est ici.

Références

nouveau protocole sanitaire et e3c. Sur le site du ministère de l'Education.

L'appel à la grève du 10 novembre est maintenu. Sur le site de la FSU.
enquête sur le numérique éducatif. Par la FSU. Il faut revoir complétement l'organisation des établissements scolaires

Classé dans:  baccalauréat   Jean-Michel Blanquer   Covid 19   E3C   grève   lycée